Ta langue

Elle a des ramifications jusqu’à l’estomac et elle est souvent responsable de tensions dans le cou et la nuque.
Commence par la contracter sur sa longueur
en en retournant la pointe contre tes incisives du bas et en appuyant un max.
Puis, étale-la pour repousser tes molaires sur les côtés. Tu vas peut-être avoir envie de bâiller.
Enfin, surtout si personne ne te regarde, ouvre la bouche, penche-toi un peu vers l’avant,
et sors la langue jusqu’au menton en commençant à l’étirer depuis le fond.
Accompagne ce geste d’un son Aahhh subvocalique (comme un
énergique chuchotement)
en étirant aussi tes bras et tes doigts vers le sol.
Débarrasse-toi ainsi de tout
ce qui te dérange.
Et puis détends-toi. Mâchoires desserrées, langue tranquille.
Quoi? Elle dépasse un peu? Mais c’est très bien, comme les chatons !

Maintenant imagine ta langue comme un conduit et inspire par le bout de la langue,
suis l’énergie le plus loin possible. Expire par le même chemin.
Allez, encore un petit geste
de deux minutes : à chaque inspir, laisse la pointe de ta langue rejoindre ton palais ou elle en a envie, sans aucune force.
A l’expir, repose-la tranquille.
Pour la phrase,
que dirais-tu de J’aime la détente? ou Je me détends voluptueusement? 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *